Exportation de viande: UN CONTENEUR DE VIANDE TCHADIENNE SUR LA ROUTE DE L’INTEGRATION

Un camion  frigorifique de 25 tonnes de carcasse de viande de bovins et de petits ruminants a pris la route ce 25 janvier 2022 en direction du Congo et de la République Démocratique du Congo. C’était au cours de la cérémonie de lancement du projet CHAD COMMODITY MARKET PLACE (CCM) pour la commercialisation de la viande en Afrique centrale (CEEAC/CEMAC) et au Nigéria, qui s’est déroulée dans l’enceinte de l’Abattoir de Farcha à N’Djaména.

La Table Ronde de mobilisation des partenaires techniques et financiers pour le financement des projets intégrateurs en Afrique centrale organisée par la CEBEVIRHA à Bruxelles en juin 2019, a fait des prouesses. En effet, dans le cadre de la valorisation du cheptel tchadien, la Société de Développement des Produits Alimentaire en Afrique (SDPA) et ses partenaires techniques et financiers (BAD, BOLLORE, BADEA, ORABANK, FAGACE, GUUD, HALAL DEVELOPMENT CORPORATION…) ont élaboré et mis en œuvre le projet « CHAD COMMODITIES MARKET PLACE (CCM), dédié à l’exportation de la viande du Tchad vers les pays de la CEMAC/CEEAC et au Nigeria.

Selon le responsable du volet élevage de la SDPA,  Docteur Noudjalbaye Djimounta, la SDPA et ses partenaires envisagent commercialiser 9 000 tonnes de viande en 2022, soit 4 000 tonnes pour le Congo-Brazza, 2 500 tonnes pour la République Démocratique du Congo et 2 500 tonnes pour le Gabon. Ensuite, l’Angola, la Guinée Equatoriale et le Nigéria seront servi avec un objectif de  15 000 tonnes en 2023. En 2024, la SDPA entend se lancer à la conquête des marchés de l’Egypte et des pays du Moyen Orient pour pouvoir atteindre 20 000 tonnes annuellement.

Le Directeur Général de la SDPA,  Docteur Ngartola Tony Ngarbaroum, a saisi cette occasion pour remercier tous ceux qui ont rendu réaliste ce projet intégrateur. Des messages gracieux ont été dirigés à l’endroit de  monsieur Cyril Tetrel, Directeur du groupe Bolloré Tchad, monsieur Mamadou Bass, Directeur général de ORABANK  Tchad, et du  Professeur Daniel ONA ONDO président de la Commission de la CEMAC : «Lors de son récent passage à N’Djaména, il y a quelques semaines pour la session solennelle de la rentrée judiciaire de la cour de justice de la CEMAC, il n’a pas manqué de s’enquérir du projet et de son évolution».  Un salut particulier a été adressé au secrétaire Exécutif de la CEBEVIRHA monsieur Pedro Bayeme BAYEME AYINGONO et son équipe qui n’a  ménagé aucun effort pour soutenir le projet.

  PROMOTION DU GENRE ET CREATION D’EMPLOIS DIRECTS AU PROFIT                                                     DES FEMMES ET DES JEUNES

Selon le responsable du volet Elevage de la SDPA, ce projet aura un impact très positif sur les bénéficiaires. Car, au niveau des fermes d’embouche, 45 000 Coopérateurs dont 40% des femmes et 30% des jeunes sont  regroupés dans 300 Coopératives affiliées à l’Alliance des Coopératives et Mutuelles du Tchad (ACMT). Au niveau des mini-usines de production d’aliments de bétail, 98 emplois directs toutes catégories confondues seront créés. Spécifiquement, dans le cadre de ce projet, plus de 6 000 Coopérateurs, dûment reconnus par la Direction de l’Action Coopérative sont bénéficiaires. Parmi celles-ci, 3.000 des secteurs des petits et grands ruminants bénéficieront des financements.

Notons que dans ce partenariat, l’Alliance des Coopératives et Mutuelles du Tchad (ACMT) fourni les animaux alors qu’Orabank  finance les plans d’affaires. Le Groupe Bolloré quant à lui s’occupe de la logistique (manutention, transit, douane) et le transport du Tchad jusqu’aux destinations finales.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
fb-share-icon
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.