LA BAD S’ENGAGE A SOUTENIR LES CHAINES DE VALEUR DANS LES SECTEURS DE L’ÉLEVAGE EN AFRIQUE CENTRALE

Le staff de la CEBEVIRHA conduit par son secrétaire exécutif  monsieur Pedro Bayemé Bayemé Ayingono a été reçu ce 5 février 2020 par le responsable pays de la BAD au Tchad, Monsieur Ali Alamine Zeine. Une rencontre très déterminante pour la CEBEVIRHA qui marque à cet effet, un pas de plus dans son  processus de recherche de ressources pour la mise en œuvre des programmes et projets de son plan stratégique.

 

Cette  rencontre, tout comme celle  des experts de la BAD en octobre 2019, est la matérialisation des promesses faites par La Banque africaine de développement, représentée par le Directeur Général Afrique Centrale, à la Table ronde des donateurs et partenaires techniques et financiers,  organisée par la CEBEVIRHA en juin 2019 à Bruxelles.

Rencontre  pendant laquelle, il a eu à noter de la  disponibilité à la BAD, d’une enveloppe de 47 millions d’euros consacrés au financement des chaines de valeur en Afrique centrale.

Les échanges de ce début de matinée,  ont donc porté sur les conditions d’instruction et de mobilisation des ressources de l’enveloppe régionale du FAD 15 (Fonds Africain de Développement), pour le financement du programme régional de compétitivité de la filière Viande, Bétail dans l’espace CEMAC.

Malgré l’énorme potentiel animal et halieutique que regorgent les pays de la CEMAC, le secrétaire exécutif de la CEBEVIRHA a déploré la difficile situation dont fait face les économies, qui font de l’intégration régionale une priorité stratégique. La faiblesse des échanges intracommunautaires à cause de nombreux aléas (inférieurs à 1%) fait peser de fortes pressions sur les réserves de devises de la région a-t-il souligné.

En illustration, le Secrétaire exécutif a  rappelé que : « les études récentes ont montré  que les pays côtiers en l’occurrence  le Cameroun, le Congo, le Gabon et la Guinée-équatoriale dépensent  plus de 500 milliards de FCFA pour importer les produits carnés hors de la zone CEMAC ».

En réponse, le Responsable-pays de la Banque Africaine de Développement a remercié la délégation de la CEBEVIRHA pour l’intérêt qu’elle accorde à la coopération avec son institution, et a aussi rappelé les conclusions du Document de stratégie d’intégration régionale (DSIR) présentées récemment à Yaoundé, et surtout l’engagement du Président de la BAD à accélérer la mise en œuvre du HI5 lors du workprogram 2020 tenu en janvier 2020 à Abidjan . Le Responsable-pays a informé la CEBEVIRHA de l’inscription dans le programme de travail 2020 de la BAD au Tchad d’une opération nationale portant sur le secteur de l’élevage et dans la proposition de programme indicatif d’opérations régionales d’une opération sur la compétitivité de la filière Bétail en Afrique centrale.

Il a demandé à la CEBEVIRHA d’entreprendre un plaidoyer auprès des États membres participants à ce programme régional et surtout de les sensibiliser sur la nécessité de la mobilisation d’une partie de leurs ressources en dons et/ou prêts pour soutenir la mise en œuvre du programme.

La CEBEVIRHA a promis de mettre à la disposition de la Banque Africaine de Développement, avant même une prochaine mission d’identification, tous les documents de projets dont elle dispose en vue d’accélérer l’instruction des dossiers.

Les deux parties se sont félicitées de la justesse de cette rencontre et ont retenu de se rencontrer régulièrement pour faire le point sur l’état d’avancement des dossiers.

 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
fb-share-icon20
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *