LA CEBEVIRHA APPUIE LES ORGANISATIONS PAYSANNES DE LA PLATEFORME DU NTEM AFIN D’IMPULSER LES ECHANGES TRANSFRONTALIERS DANS LA ZONE CEMAC

Conformément à sa mission de contribuer au développement durable, harmonisé et équilibré de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture ainsi qu’à l’accroissement des échanges, la Commission Economique du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques en Abrégé « CEBEVIRHA », accompagne techniquement et financièrement depuis 2014 la plateforme du Ntem afin que les populations paysannes du Ntem ( corridor géographique dans la zone forestière humide d’Afrique centrale qui recouvre la Province de la Valée du Ntem au Cameroun ; la Province du Woleu-Ntem au Gabon et les provinces de Kye Ntem et Woleu Nzas en Guinée Equatoriale – NDLR) puissent produire suffisamment en vue de contribuer à la réduction de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté dans la sous-région Afrique centrale.Notons que dans cette zone frontalière, les populations développent une agriculture familiale pour assurer leur subsistance, mais pour passer à l’étape du commerce et des échanges transfrontaliers, il faut produire plus et mieux. C’est dans cette optique que le marché transfrontalier d’Assok-Medzeng a été initié pour développer l’entrepreunariat, les échanges et faciliter l’accessibilité des produits animaux et halieutiques. C’est un véritable carrefour de brassage et d’union des peuples pour le développement économique et le bien-être des populations rurales. Ce projet s’inscrit dans le sillage des mécanismes favorisant l’Intégration Sous- Régionale en Afrique centrale, et dans le cadre de l’appui de la CEBEVIRHA aux organisations paysannes ; tel qu’énoncé dans son plan stratégique 2015-2025.La cérémonie d’ouverture officielle du marché a été rehaussée par la présence, de Monsieur MEBALE Kisito, premier vice-président du conseil départemental du Woleu représentant pour l’occasion le Préfet de la province du Woleu-Ntem, et de celle du Secrétaire exécutif de la CEBEVIRHA qui a remis à l’occasion, un appui d’un million (1.000.000) de FCFA pour l’achèvement des travaux du marché.Comme vous l’aurez sans doute deviné, le marché transfrontalier d’Assok-Medzeng a pour vocation d’unir les populations de la sous-région autour d’un intérêt commun : le commerce, et de faire de l’intégration sous-régionale une réalité.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *