LA CEBEVIRHA ET SES PARTENAIRES MUTUALISENT LES EFFORTS POUR ERADIQUER LA PESTES DES PETITS RUMINANTS EN AFRIQUE CENTRALE

La  CEBEVIRHA a participé  du 18 au 20 août 2021  par Visioconférence à la réunion de consultation régionale de la Communauté  Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) sur le Programme mondial d’éradication de la Peste des petits ruminants (PPR GEP). Cette rencontre présidée par le Coordonnateur Sous-région de la FAO pour l’Afrique centrale, a regroupé les responsables  des organisations internationales et sous-régionales de la santé animale,  les responsables de laboratoire et experts de la faune sauvage et de nombreux acteurs du secteur de l’élevage en Afrique centrale.

 

 

Parvenir à l’éradication mondiale de la PPR d’ici 2030, c’est la vision que s’est donnée cette rencontre qui fait suite à la conférence internationale de la FAO et de l’OIE pour le contrôle et l’éradication de la PPR tenue à Abidjan en avril 2015. La Conférence avait recommandé  qu’une évaluation à mi-parcours de la stratégie mondiale  soit effectuée après cinq ans de mise en œuvre. C’est à la lumière de cette recommandation que le secrétariat FAO-OIE PPR, a  organisé cette consultation régionale pour : évaluer  la mise en œuvre de la stratégie PPR en afrique centrale ;  énumérer les défis majeurs et leçons apprises ; formuler le plan d’actions de la deuxième phase PPR de la stratégie sous-régionale afrique centrale.

 

Cette rencontre  a véritablement consistée  à faire une mise à jour des progrès du Programme

mondiale d’éradication (GEP) de la PPR pour chaque pays, du statut épidémiologique, de  la vaccination ainsi que les défis/domaines prioritaires qui nécessiteraient  un soutien ; à définir les activités transfrontalières pour une bonne harmonisation des activités de contrôle de la maladie ; à informer sur les enseignements tirés du Programme mondial d’éradication de la peste bovine (GREP), et d’autres programmes de lutte contre les maladies animales et humaines et enfin à  identifier les priorités pour l’évolution du PPR GEP à partir des enseignements tirés des nouvelles connaissances sur la PPR

 

Dans son discours d’ouverture, M. Hélder Muteia, Coordonnateur du Bureau Sous-régional pour l’Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon et à Sao Tomé et Principe,  a tenu à souligner  l’importance de ce programme. « Lutter contre la peste des petits ruminants et, à terme, l’éradiquer signifie combattre la pauvreté rurale, assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et renforcer la résilience des pasteurs pauvres et de leurs communautés, de leur permettre de mieux faire face aux chocs et aux menaces, de prévenir les migrations forcées et d’atténuer toutes les manifestations extrêmes ».

La peste des petits ruminants a-t-il ajouté, provoque chaque année, des pertes allant jusqu’à 2,1 milliards de dollars US. Au-delà de ce chiffre, cela signifie que les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire de 300 millions de familles sont menacés, ainsi que les possibilités d’emploi, surtout pour les femmes en milieu rural. Environ 80% des pays infectés et à risque ont élaboré leurs plans stratégiques nationaux en collaboration avec l’UA-BIRA et les Communautés Economiques Régionales dont la CEEAC et la CEBEVIRHA.

Le directeur de l’Elevage  Dr Abdelrahim Mht TOKO et le Professeur Alain Waladjo KAMGA qui représentaient la CEBEVIRHA à cette rencontre régionale, ont dressé un certain nombre de réalisations entrepris par l’institution dans le cadre de l’éradication de la PPR. Avec le soutien de la FAO et de l’OIE, la CEBEVIRHA  a coordonné l’élaboration des plans nationaux de contrôle et d’éradication de la PPR pour les pays de la CEMAC. A ce jour, chaque pays de l’Afrique centrale dispose d’un plan de contrôle et d’éradication de la PPR. La CEBEVIRHA et la FAO ont approvisionné huit (08) pays de l’Afrique centrale en kits de diagnostic pour la surveillance sérologique de la PPR. Grâce à cette offre dans les Etats, la  Guinée équatoriale a pu confirmer la présence du virus dans son territoire.

 

Comme perspectives, la CEBEVIRHA envisage actualiser et valider la stratégie régionale de contrôle et d’éradication de la PPR ;  initier des rencontres d’échanges d’expériences et de coordination des activités ; et apporter un appui au développement des chaînes de valeur des petits ruminants en afrique centrale.

 

Aux  termes de ces travaux,  la CEBEVIRHA s’est engagé à accompagner les Etats dans le processus d’éradication de la PPR d’ici 2030. Elle  invite l’ensemble des acteurs, notamment la CEEAC, le Centre Régional de Santé Animale, les Etats, les Organisations professionnelles, les partenaires techniques et financiers, à mutualiser les efforts et les ressources financières pour booster la PPR hors de la zone de l’Afrique centrale.

 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *