LA CEBEVIRHA ET SES PARTENAIRES SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LA PESTE DES PETITS RUMINANTS (PPR) EN AFRIQUE CENTRALE

Du 13 au 15 novembre 2017 s’est tenu dans la salle de conférence de l’hôtel la Falaise Bonandjo à Douala, au Cameroun, le deuxième atelier de revue de la feuille de route pour le contrôle et l’éradication de la PPR en Afrique Centrale. Au cours de cet atelier, les consultants ont présenté l’examen de la chaîne de valeurs des petits ruminants et  l’analyse du cadre réglementaire des chaînes de valeurs des animaux de production dans la CEMAC.  L’atelier a réuni une trentaine des participants des services vétérinaires du Cameroun, du Congo, de la Guinée Equatoriale, du Gabon, de la République Centrafricaine (RCA), de la République Démocratique du Congo (RDC), de Sao-Tomé-Et-Principe, du Tchad et des représentants de la FAO (SFC Libreville, TCR Rome), de l’Organisation mondiale pour la santé animale (OIE), de la Commission Economique du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA), de l’AU-BIRA de Nairobi (Kenya), de l’UA-PANVAC Debre Zeit, d’ECTAD Yaoundé et du  Secrétariat conjoint FAO/OIE pour la PPR de Rome (Italie).Organisé conjointement par la FAO et l’OIE en collaboration avec la CEBEVIRHA et le Cameroun, l’atelier avait pour objectifs de :i)  Faire le suivi des recommandations de la première réunion de la feuille de route PPR Afrique Centrale ;ii)  Évaluer la situation épidémiologique de la PPR dans la sous-région ;iii)  Identifier les activités de lutte mises en œuvre dans les pays ;iv)  Examiner et valider la stratégie sous-régionale d’éradication de la PPR ;v)   Présenter le Programme global d’éradication de la PPR (PPR-GEP) et des plans d’action dans la sous-région ;vi)  Adopter la stratégie de mobilisation des ressources pour la lutte contre la PPR dans la sous-région.La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Dr NDONGO Casimir, Directeur des Services Vétérinaires, représentant Monsieur le Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales du Cameroun, en présence du Pr Toussaint BENGONE NDONG, Secrétaire Exécutif de la  CEBEVIRHA, du Dr Cyprien BIAOU, Représentant la FAO Libreville, du Dr Karim TOUNKARA, représentant de l’OIE Afrique et du Dr Hiver BOUSSINI représentant l’UA-BIRA. Les travaux se sont déroulés en sessions au cours desquelles les questions abordées ont principalement porté sur :1.  les objectifs de l’atelier et le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la 1ère feuille de route PPR en introduction ;2.  la situation de la PPR et les activités en cours dans les pays ;3.  les activités PPR au plan mondial et régional ;4.  l’analyse du secteur des petits ruminants ;5.  la mise à jour des stades de progression de la PPR ;6.  les principales contraintes à l’éradication de la PPR restituées en plénière après les travaux de groupes ;7.  la mobilisation des ressources et les partenariats ;8.  les plans stratégiques nationaux de lutte contre la PPR ;9.  l’information sur les projets PPR notamment le PRODEL au Cameroun.Durant les travaux,  les participants ont évoqué la nécessité de renforcer les capacités des ressources humaines dans les différents secteurs et de travailler activement pour un plaidoyer en vue d’une mobilisation accrue des ressources nécessaires à l’éradication de la PPR.Au terme des travaux, les participants ont formulé à l’issu des échanges, les recommandations suivantes :Aux Etats d’Afrique Centrale de :·   utiliser leur Plan Stratégique National (PSN) ainsi que le rapport de l’étude sur les chaînes de valeurs des petits ruminants comme documents de plaidoyer ou projet bancable ;·   allouer des lignes budgétaires sur le budget national pour la mise en œuvre du PSN de lutte contre la PPR en accord avec la SMCE et la feuille de route Afrique centrale ;·   désigner les Points Focaux PPR d’ici fin Novembre 2017, ayant pour responsabilité de coordonner l’implémentation du PSN ;·   faire une surveillance épidémiologique afin de cartographier la PPR d’ici fin 2018 ;·   utiliser exclusivement les vaccins de qualité (délivrés avec un diluant approprié) certifiés par l’UA-PANVAC ;·   participer à la conférence des bailleurs de fonds sur la PPR qui sera organisée durant le premier semestre 2018 par la FAO et l’OIE en collaboration avec la Commission Européenne ;·   faciliter, où ils n’existent pas, la création des organismes statutaires nationaux (Ordres nationaux vétérinaires) en ’appuyant sur le Règlement n° 09/17-UEAC-CEBEVIRHA-CM-31 du 6 mai 2017 du Conseil des Ministres régissant la sécurité sanitaire des animaux, des aliments et des produits d’origine animale et halieutique en zone CEMAC ;Il a été recommandé exclusivement à la Guinée Equatoriale et Sao Tomé et Principe de faire une surveillance épidémiologique afin qu’en cas d’absence de séropositivité, de présenter leur dossier pour accréditation d’ici 2019.A la CEBEVIRHA de :·   finaliser et de faire adopter la stratégie sous-régionale de contrôle et d’éradication de la PPR par le Conseil des Ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC) ;·   consolider les études des chaînes de valeur des petits ruminants pour les transformer en projets bancables afin de combler la demande régionale en produits des petits ruminants ;·   rendre opérationnel le règlement n° 09/17-UEAC-CEBEVIRHA-CM-31 régissant la sécurité des animaux, des aliments et des produits d’origine animale et halieutique en zone CEMAC pour booster le secteur du bétail en Afrique centrale ;·   organiser les ateliers de restitution des différentes études « chaîne de valeurs et cadre réglementaire » ;·   mettre en place, en collaboration avec les laboratoires, une banque de vaccins PPR pour l’Afrique Centrale.La cérémonie de clôture a été présidée par le Dr NDONGO Casimir, Directeur des Services Vétérinaires, représentant Monsieur le Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales du Cameroun.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *