La CEBEVIRHA offre 2000 kits de diagnostic BELISA pour contrôler la PPR au Gabon

Après le Tchad et le Cameroun c’était au tour du Gabon ce 6 août 2018 de recevoir les kits de diagnostic bELISA, afin de lutter contre la peste des petits ruminants (PPR) dans le pays. Eradiquer la PPR dans le cheptel de la sous-région CEMAC est l’un des défit que s’est fixé la commission Economique du Bétail, de la Viande et des Ressources Halieutiques (CEBEVIRHA). En attendant un éventuel vaccin contre la PPR, la CEBEVIRHA avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), procède actuellement à la distribution des kits de diagnostic de la PPR dans les différents pays de la sous-région.C’est dans ce cadre que le Ministre gabonais de l’Agriculture et de l’Elevage chargé du Programme GRAINE, Monsieur BIENDI MAGANGA MOUSSAVOU, a reçu en audience en début de matinée ce 6 août 2018, le staff dirigeant de la CEBEVIRHA conduit par son Secrétaire Exécutif Pedro Bayéme Bayéme Ayingono.Les échanges ont porté sur les questions liées à l’élevage au Gabon, aux difficultés que rencontre le pays dans ce secteur, aux ébauches de solutions et plus particulièrement aux politiques mises en place pour lutter contre la PPR, permettant ainsi d’améliorer la santé des caprins et des ovins.C’est la Direction Générale de l’élevage située au quartier RIO, qui a été choisi comme cadre pour cette cérémonie. Étaient présents, les responsables du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage chargé du Programme GRAINE, le représentant bureau sous-régional de la FAO chargé de l’Elevage et des différentes coopératives d’éleveurs.Le Ministre BIENDI MAGANGA MOUSSAVOU, s’est réjoui de l’initiative de la CEBEVIRHA, mais surtout de son plan stratégique qui vise à doter la sous-région d’une stratégie de contrôle et d’éradication des maladies prioritaires indiquées dans le plan d’action du cadre mondial FAO-OIE, pour le contrôle progressif des maladies animales transfrontalières parmi lesquelles la peste des petits ruminants.La PPR est une maladie très contagieuse rappelle le Secrétaire Exécutif de la CEBEVIRHA, qui souligne qu’elle cause d’importants dégâts dans plusieurs pays d’Afrique.Monsieur Pedro Bayemé Bayemé Ayingono précise en plus, que ces contraintes sanitaires sont un frein au développement de la production locale des petits ruminants. Ce qui entraine des conséquences dans les échanges d’animaux et de produits animaux de la sous-région CEMAC vers d’autres régions de l’Afrique et du monde.Ce geste qui relève de l’appui de la CEBEVIRHA aux Etats de la CEMAC pour éradiquer ce fléau de son cheptel, prévois dans son calendrier des prochains jours, la distribution de ces kits de diagnostic sérologique au Congo, en République Centrafricaine et en guinée-équatoriale.Pour lutter plus efficacement contre ce fléau et éviter d’éventuelles contagions pouvant parvenir des régions voisines, la CEBEVIRHA projette étendre son champ d’actions dans d’autres pays de l’Afrique Centrale comme la Sao-tomé et principes et la République Démocratique du Congo.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *