LA CEBEVIRHA ORGANISE AVEC SUCCES SA TABLE RONDE DES DONATEURS ET PARTENAIRES FINANCIERS POUR SAUVER LE SECTEURS DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE DANS LA SOUS-REGION CEMAC

La table ronde des investisseurs et partenaires techniques et financiers organisée par la CEBEVIRHA pour la  mobilisation  des ressources pour  financer son plan stratégique 2015-2025, s’est déroulée au secrétariat des ACP (Afrique Caraïbe pacifique) de  Bruxelles, la capitale de la Belgique ce 26 juin 2019, avec faste et brio.

L’évènement a été placé sous la houlette de  son Excellence Idriss Deby Itno  Président de la République du Tchad,  champion de cette table ronde. Mais vu son agenda chargé,  s’est fait représenter par madame Aziza Baroud Ammo, ambassadeur du Tchad auprès du royaume de Belgique.

La présence au plus haut niveau du Secrétaire Général de la CEEAC, Hamad Allam-Mi, du représentant de l’UA auprès de l’UE, Ahmad Awad Sakine, du président de la Commission CEMAC le professeur Daniel Ona Ondo et de nombreux responsables des institutions internationales et régionales a donné une coloration toute particulière à ce rendez-vous du donner et du recevoir.

Environ  une centaine de participants et une  cinquantaines d’investisseurs venus contribuer à relever le défi du secteur agro-sylvo pastoral et halieutique de l’Afrique centrale. On pouvait compter dans les rangs des partenaires comme la BAD, l’Union Européenne, l’Union Africaine, le Fond Vert climat, des entrepreneurs privés venus des Etats-Unis, de la Turquie, d’Israël, du Canada, des pays bas, de l’Autriche, de la Belgique…etc.

Selon l’organisatrice de cette table ronde, Madame Idit  Miller, vice-présidente d’European Market research center (EMRC), c’est la première fois qu’une table ronde est organisée à Bruxelles et  cette synergie impulsé par la CEEAC et la CEMAC  permettra  d’inverser la conjoncture  actuelle  par l’introversion des économies en Afrique centrale.

Le secteur agro-sylvo pastoral et halieutique de l’Afrique centrale est en danger. C’est pour sauver ce secteur que la Commission  Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale  (CEMAC) ,a associé  la communauté Economique  des Etats de  l’Afrique centrale (CEEAC) à cette initiative qui va accroître la productivité, créer les chaînes de valeur et favoriser les échanges des produits des secteurs agro-sylvo pastoral dans la sous-région.

Pour le Secrétaire Général de la CEEAC, il s’agit à travers le financement des projets soumis à cette table ronde, d’encourager le commerce intra-régional, la libre circulation des biens et des personnes des différentes populations dans le secteur primaire de la sécurité alimentaire.

La barre de 200 millions d’euros fixé par la CEBEVIRHA pour réaliser son plan stratégique à travers le financement de cette table ronde des donateurs et partenaires techniques et financiers pourra certainement bien être atteinte au vu de l’intérêt manifesté par ces donateurs et investisseurs.

La mobilisation des ressources quant à elle, sera conditionnée  par des études de faisabilités qui seront soumises aux différents partenaires techniques et financiers identifiés

Notons qu’avant de clore cette cérémonie, le président de la CEMAC et le Secrétaire général de  la CEEAC ont  paraphé un  Mémorandum d’entente, qui a pour objet de coordonner les projets structurants de l’Afrique Centrale.

Outre cette signature, une « Task Force » a été créée, pour suivre et matérialiser les engagements pris par les différents partenaires afin de mettre en œuvre les projets du plan stratégique aux bénéfices des populations de l’Afrique Centrale.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *