LA CEBEVIRHA TOUJOURS DISPOSEE A ACCOMPAGNER L’ETAT DU TCHAD DANS LA POLITIQUE DE SON SECTEUR DE L’ELEVAGE

Le Secrétaire Exécutif  de la CEBEVIRHA et son staff ont  été reçu en audience  ce 21 Octobre 2020 par le Ministre de l’élevage et des productions animales Ahmat Mahamat Bachir. Les entretiens ont porté sur l’utilisation du passeport à bétail et les problématiques liées à l’essor du secteur de l’élevage au Tchad.

Le Secrétaire Exécutif, Monsieur Pédro Bayemé Bayemé Ayingono accompagné du Secrétaire Exécutif Adjoint  M. Bernard Boutsika Ngavet et quelques cadres de la CEBEVIRHA, ont  effectué une séance de travail ce 21 Octobre 2020 au ministère de  l’élevage et des productions animales du Tchad.

Après les civilités rendues au nouveau ministre, la rencontre a permis  d’ échanger sur les entraves qui minent l’envol du secteur de l’élevage et de trouver des pistes de  solutions. La santé animale, la résilience des acteurs de l’élevage face au covid 19, l’industrialisation du secteur au Tchad, et le passeport à bétail sont quelques sujets soulevés au cour de ces échanges.

Le Secrétaire Exécutif  de la CEBEVIRHA, à sa prise de parole a d’abord tenu à  saluer la récente nomination du ministre : « Je vous félicite pour la marque de confiance placée en vous par le Maréchal du Tchad, Président de la République, Chef de l’Etat qui vous a confié le 14 juillet dernier le poumon de l’économie du Tchad ». Puis,  rappelé les missions de son institution et les différentes actions qu’elle mène. Notamment,    l’élaboration d’un  plan stratégique 2015-2025, qui a permis de lever 52 engagements de donateurs et partenaires financiers à travers une table ronde organisée en juin 2019 à Bruxelles et dont les retombés financiers et matériels devraient permettre, la création de nombreux emplois et services dans les maillons des chaines de valeur qui seront créées.

La santé animale a occupé une place de choix dans les activités de l’institution selon le Secrétaire Exécutif.  Le partenariat CEBEVIRHA-FAO a  conduit à l’élaboration des plans nationaux d’éradication et de contrôle de la peste des petits ruminants(PPR). A ce jour, le Tchad et les autres Etats de la sous-région possèdent  chacun son plan de contrôle de la maladie. Ce partenariat avec la FAO prévoit aussi,  dans les prochains jours élaborer  des plans nationaux de contrôle de la rage.

L’Etat du Tchad pour sa bonne utilisation du passeport à bétail, a longuement été salué par le patron de la CEBEVIRHA. Ce  document du commerce de bétail  a pour rôle d’assurer la traçabilité des échanges et la gestion sanitaire des troupeaux en mouvement.

Le Ministre Ahmat Mahamat Bachir, satisfait des efforts déjà entrepris par  la CEBEVIRHA,  a invité l’institution à accompagner les efforts du  pays  dans la vision  d’industrialisation de sa viande. Car, malgré ses 125 millions de têtes de bétail  toutes espèces confondus, le secteur reste mal exploité. Il ne représente que  40% dans le PIB national.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *