La CEBEVIRHA Visite la ferme laitière de Waldebeka à N’gaoundéré

La délégation de la CEBEVIRHA venue pour la foire de N’Gaoundéré, édition 2018 a tenu en marge de cette activité à s’imprégner des réalités du terrain. Du processus d’élevage à la consommation du lait.C’est la ferme appartenant à Kadry Yaya située à une dizaine de km de la ville de N’gaoundéré qui a servi de cadre. Etalé sur 54 hectares, la ferme comptait jusqu’à ce jour 34 sujets composés de taurions, de vêles, de taureaux, de vaches et de génisses.Dans cette ferme laitière, les races locale Goudali, Akou ou Ndjarou sont moins prisées. Ici, c’est la vache de race Holstein, en provenance d’Allemagne qui semble la plus sollicitée. Bien qu’elle nécessite plus d’entretien, les responsables de la ferme affirment qu’elle produit une plus grande quantité de lait. Pour l’heure 150 litres de lait sont produits journalièrement. Très motivés et déterminés, ces producteurs projettent produire dans l’avenir plus 500 litres.Les conditions d’exploitation et d’hygiène d’une ferme laitière sont des plus délicates et les problèmes de santé animale très récurrents. Comme l’affirme ici les producteurs, ils font face régulièrement aux problèmes de Tiques (vecteurs de Cowdrioses), et aux fièvres aphteuses qui tuent constamment les animaux. Au-delà des vétérinaires qu’ils disposent, ces fermiers comptent sécuriser la parcelle afin de diminuer le risque de contagion par des animaux venus d’ailleurs. Le Secrétaire Exécutif Adjoint de la CEBEVIRHA, Bernard Boutsika Ngavet et sa délégation ont également visité le champ fourrager et l’usine de transformation de lait appartenant à cette ferme.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Evènement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *