LE TCHAD REÇOIT OFFICELLEMENT SES ETUDES JURIDIQUE ET SOCIO-ECONOMIQUE SUR LA PECHE ET L’AQUACULTURE

A l’instar des autres Etats de la CEMAC, le Tchad a réceptionné officiellement ses études  juridiques et socio-économiques sur la Pêche Continentale et l’Aquaculture. La cérémonie s’est déroulée  ce vendredi  02 Octobre 2020, dans la salle de réunion du ministère de l’Environnement et de la Pêche.

 

Le Tchad possède désormais des études sur l’importance socio-économique et juridique,  lui permettant d’harmoniser  et d’adapter des cadres législatifs et règlementaires dans les secteurs de  la Pêche Continentale et de l’Aquaculture pour  mieux contribuer à l’amélioration  en  qualité et  en  quantité  de sa productivité en poisson.

C’est le Ministre de l’Environnement et de la Pêche, Monsieur Brahim Mahamat DJAMALADINE qui a réceptionné ces travaux des mains du Secrétaire Exécutif de la CEBEVIRHA, Monsieur Pedro Bayemé BAYEME AYINGONO.

Rappelons que ces études sont une émanation  de la deuxième phase du projet de la Promotion  de la Pêche Continentale et de l’Aquaculture  de la zone CEMAC (PPCAII-CEMAC).  Le PPCAII quant  à lui, est  une initiative de la Commission de la CEMAC, avec  comme agent d’exécution, la CEBEVIRHA. Le projet vise dans son essence à l’accroissement des produits de  pêche de la sous-région.

Le Secrétaire Exécutif, s’adressant au ministre lors de cette rencontre, a insisté sur le volet social des études : « Elles ont été élaborées pour améliorer la qualité de vie des acteurs de la chaîne de valeur de la pêche et de l’aquaculture de la zone CEMAC ». C’est pourquoi les ressources mises à la disposition de la CEBEVIRHA pour ce projet, à-t-il poursuivi, ont été orientés à la réalisation de deux études dans chacun des états membres de la sous-région.  Avec pour espoir,  de voir les conclusions de ces études soutenir et développer  considérablement les secteurs  la Pêche et l’Aquaculture.

Monsieur Pedro Bayemé BAYEME AYINGONO, a rassuré le Ministre des pêches, que son institution, à la  demande de l’Etat du Tchad, réalisera dans un proche délai le projet d’équipement des mareyeuses tchadiennes en matériel de conservation/transformation de poisson  et renforcera également  leur capacité à l’utilisation de ces équipements. Les ressources seront issues de l’enveloppe d’un montant de 25millions de francs CFA mis à la disposition de chaque Etat de la sous-région dans le cadre de ce  projet PPCAII.

Le Ministre dans sa prise de parole, s’est dit satisfait. Il a félicité la CEBEVIRHA dans l’aboutissement heureux de ce processus  malgré la crise occasionnée par la pandémie de la COVID 19, qui  paralyse les activités dans tous les secteurs.

Ces études socio-économique et juridique sont d’une pertinence certaine a-t-il indiqué. Car selon le ministre, elles  sont en cohérence avec les Objectifs du Développement Durable (ODD) de l’Agenda 2030 des Nations Unies, de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine(UA) et de l’Axe 4 du Plan National de Développement ( PND 2017-2021 ), qui découle de la Vision 2030 « le Tchad que nous Voulons », si chère au Maréchal du Tchad, son Excellence IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement .

Monsieur Brahim Mahamat DJAMALADINE a rassuré,  que  les conclusions de ces études  permettront de  soutenir au mieux  le développement de la pêche et de l’aquaculture au Tchad et  qu’il donnera à cet effet, des  diligentes instructions à ses services techniques pour l’élaboration des fiches techniques.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *