PLAN STRATEGIQUE 2015-2025 DE LA CEBEVIRHA : L’UNION EUROPEENNE PROMET ETRE LE CATALYSEUR DE LA TABLE RONDE DE BRUXELLES

L’Ambassadeur de l’Union Européenne au Tchad, son excellence Bertrand SORET a reçu ce 20 février 2019 à son siège une délégation de la Commission Economique du Bétail de la Viande et des Ressources Halieutiques(CEBEVIRHA), conduite par le Représentant Résident de la Commission CEMAC au Tchad, Monsieur Yaya Dillo Djerou.

Cette rencontre initiée par le Représentant Résident de la Commission CEMAC, avait pour but de présenter à l’Union Européenne le plan de développement en élevage, en pêche et en aquaculture de la CEBEVIRHA pour la Zone CEMAC. Ce plan étalé sur 10 ans appelé : « plan stratégique 2015-2025 », entend apporter une amélioration considérable dans la vie des populations de la sous-région en matière d’alimentation, de nutrition de lutte contre le chômage et de création d’emplois.

Le Secrétaire Exécutif de la CEBEVIRHA, son excellence Pedro Bayemé Bayemé Ayingono dans son mot introductif a situé le difficile contexte économique des Etats de la CEMAC. Ce qui a amené, à la recherche des financements extérieurs devant permettre de réaliser les programmes mentionnés dans ce plan.

Il a par la suite retracé les objectifs du projet et les différentes démarches déjà entreprises dans la recherche des ressources.

Afin d’attirer un nombre important de bailleurs de fonds, le Secrétaire Exécutif Adjoint en appuyant les propos de son collaborateur, a invité la délégation de l’Union Européenne à parrainer la table ronde des donateurs annoncée pour le mois de juin prochain.

Le Directeur des Etudes Economiques, de la Planification et des échanges a par la suite présenté de manière détaillée le dit plan qui a permis d’aboutir aux échanges constructifs menant à une meilleure compréhension et à l’amélioration du document.

L’ambassadeur de l’Union Européenne a pour sa part, salué les efforts de la CEMAC à travers son agence d’exécution CEBEVIRHA et rappelé les échanges en cours entrepris entre la CEMAC et l’Union Européenne visant un certain nombre d’initiatives qui permettront de faciliter les échanges entre les Etats de la sous-région, le passage aux frontières ou la mise sur pied des normes sanitaires communes. Avant de prendre congé de ses hôtes, Bertrand SORET a rassuré de la présence de l’Union Européenne en tant que levier et catalyseur à la table ronde des donateurs de Bruxelles.

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
Posted in Actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code